Sierra Madre

De Les Archives de Vault-Tec
Pour Cette page concerne la ville. Pour le casino de la Sierra Madre, voir Casino de la Sierra Madre.
FNVDM Sierra Madre.jpg
FNVDM Sierra Madre carte.jpg
Emplacement
Marqueur
Non marqué
Segments
Sections
Population
Factions
Propriétaires
Frederick Sinclair (avant-guerre)
Autres acteurs
Créatures
Robots
Technique
Cellule
NVDLC01fountain
Ref ID
xx000bbd

« On pensait que la Sierra Madre n'était qu'une légende du Mojave, une fabuleuse cité d'or, promettant fortune à qui la découvrirait. »

— Écrans de chargement de Fallout: New Vegas

La Sierra Madre est une cité morte plongée dans un nuage toxique comportant un casino d'avant-guerre et étant située près du Grand Canyon[1]. De nombreux voyageurs et prospecteurs du Mojave ont cherché cette ville légendaire après avoir entendu une femme sur une émission de radio d'avant-guerre, dont on n'a plus jamais entendu parler. Seul un homme l'a vraiment trouvée et survécu. Le Courrier est attiré dans la Sierra Madre par cette même émission annonçant le gala d'ouverture.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

« L'architecte en chef et financeur de la Sierra Madre était Frederick Sinclair. Le casino a été construit pour accueillir les invités qui veulent faire tourner la chance et prendre un "nouveau départ". »

— Écrans de chargement de Fallout: New Vegas

La ville, son domaine et casino ont été construits par un seul homme, Frederick Sinclair, dont la dernier projet remonte à quelques années avant la Grande Guerre. La Sierra Madre, était conçue comme un lieu où les clients pouvaient faire tourner la chance et prendre un « nouveau départ ». De sa construction jusqu'à son inauguration, elle est restée un lieu de réclusion. Toutes les commodités étaient fournies aux habitants par des distributeurs uniques en leur genre, qui offraient un certain nombre de services commerciaux et non commerciaux, et permettaient aux résidents de vivre en autarcie, même lorsqu'ils étaient coupés du monde extérieur. L'objectif de l'entreprise n'était pas seulement de créer un grand casino, il s'agissait de créer l'abri parfait pour se protéger d'un l'holocauste nucléaire. Chaque fonctions des parties de la Sierra Madre étaient conçues pour protéger ses habitants.

En matière de design, Sinclair a été attiré par la nostalgie de l'époque Art déco. Cela se reflète dans l'architecture de la villa et du casino. Pour que le gala d'ouverture soit parfait, Sinclair a intensifié son émission de fréquences, normalement réservées aux signaux de diffusion d'urgence avant la guerre. Les cuisines de la Sierra Madre visaient un classement 5 étoiles, et cherchaient à faire venir les meilleurs chefs du monde entier. Afin de respecter les délais et les budgets, la construction de la Sierra Madre a été confiée à deux entreprises différentes : une entreprise performante pour le casino, et une entreprise moins chère, moins efficace et corrompue pour la Villa, ce qui a entraîné de nombreux incidents lors de sa construction.

En tant que gardien de son paradis, Sinclair a interdit toutes autre nourriture ou distributeur automatique en dehors de ceux qu'il a installés, et a interdit toute vente personnelle comme de drogue, alcool et de « substances étrangères », ce qui a occasionné un marché noir chez les ouvriers. Une partie du rôle de la sécurité de la Sierra Madre était d'empêcher ces produits de contrebande d'entrer dans la zone de la Villa. Ils ont notamment mené des inspections dans les bureaux de construction de Puesta del Sol, confisquant des objets interdits.

Obsédé par la sécurité, probablement en raison de ses propres pertes financières dans les années 2070, Sinclair a installé des hologrammes, une technologie futuriste achetée en exclusivité par Sinclair. Les portes de la Sierra Madre étaient conçues pour se fermer hermétiquement en cas d'urgence, et les haut-parleurs étaient blindés pour éviter le vandalisme. Le casino de la Sierra Madre était équipé d'une réception automatisée qui accompagnait les clients à leur arrivée jusqu'à leur chambre, et le système de sécurité qui paralysait ceux qui entraient avec des substances étrangères ou contaminées par des radiations.

Il y a aussi un côté plus sombre à la Madre. En échange des technologies fournies par le Grand RIEN, Sinclair a accepté que le casino et la villa servent de terrain d'essai pour diverses technologies expérimentales telles que l'alliage saturnite, les combinaisons Hazmat et les prototypes de recombinateurs de matière. Sinclair n'était pas au courant que de précédents accords similaires ne s'étaient pas bien terminés (comme ce fut le cas avec Hopeville et son projet désastreux de recherche météorologique). Dans la Sierra Madre, un des plus importants incidents a été celui du Nuage, une étrange toxine créée dans les laboratoires de Grand RIEN.

Villa de la Sierra Madre[modifier | modifier le wikicode]

Extrait de l'article Villa · Section histoire · (modifier) · (Qu'est ce que c'est ?)

La Villa de la Sierra Madre était le village privé des invités, employés et ouvriers de Frederick Sinclair, située juste avant le casino. Les rues ont été construites de manière à ce que les voitures ne puissent pas circuler, évitant ainsi la pollution et les nuisances sonores.

En plus de la zone principale, la Villa était composée de quatre quartiers :

  • Le quartier médical, contenant la clinique de la Villa.
  • Puesta del Sol, a été témoin de nombreux affrontements et disputes des équipes de construction du casino. Les efforts de construction semblaient avoir épuisé la dynamique et l'argent.
  • Le quartier résidentiel, pour les joueurs importants et les animateurs du casino.
  • Salida del Sol, comporte l'église et les habitations de nombreux employés du casino.

Pour éviter d’avoir à dépenser trop d’argent pour la construction de la villa au détriment du casino, la construction sera négligée. Les matériaux utilisés pour la construction de la villa a été décrit comme étant du « sable vaguement mélangé à de la morve et de la colle ». Les bâtiments et les structures de la villa étaient complètement instables et pouvaient s’effondrer du jour au lendemain. Tout cela a causé de nombreux revers et accidents aux équipes de construction. Pour empêcher les employés de la Sierra Madre de découvrir la supercherie, des hauts responsables ont détruit tous les rapports médicaux et ont également été protégées légalement. De plus, des problèmes d’expédition ont affligé la Villa. Des explosifs de construction, d’innombrables caisses de couteaux à steak et d’autres marchandises ont été expédiés vers la Villa, payés mais perdus.

Casino de la Sierra Madre[modifier | modifier le wikicode]

Extrait de l'article Domaine et casino de la Sierra Madre · Section histoire · (modifier) · (Qu'est ce que c'est ?)

« Les plus grandes stars mondiales avaient été invitées à son inauguration. Une telle invitation était un signe de... prestige. Son ouverture symbolisait la voie vers un avenir radieux, pas seulement pour le monde... mais aussi pour tous ceux qui en franchiraient les portes. L'occasion pour chacun de prendre un nouveau départ. Sauf que l'ouverture de la Sierra Madre n'a jamais eu lieu. La guerre l'a figé, comme un flash qui s'éteint. L'inauguration marqua la fin de l'humanité. Il est toujours là, dans les Terres dévastées, préservé, attendant que quelqu'un vienne l'ouvrir. Mais le plus difficile n'est pas de le trouver. L'important, c'est de savoir laisser tomber. »

— Elijah

Le casino de la Sierra Madre est plus qu'un simple casino, c’est la preuve matériel de l’incapacité d'une personne à lâcher prise. Voyant la Grande Guerre approcher, Frederick Sinclair, le financier et architecte de cette grande forteresse, voulut sauver Vera Keyes, son amour, de l'apocalypse imminente. Dans ce but, la Villa et son casino ont été construits. Mais ce n’était pas suffisant pour Sinclair : sous les fondations du casino, une chambre forte presque impénétrable a également été construite, pour s’assurer que lui et son amour pourraient échapper à la fin du monde ensemble.[2]

Par conséquent, la sécurité était de la plus haute importance et National Electric a été chargé de l'assurer. Toute personne étrangère ou non autorisée qui pénètre dans le casino est détectée par les systèmes de sécurité et est instantanément rendue inconsciente et déplacée vers un autre endroit dans l'hôtel.[3] Plus loin dans le casino, une diffusion radio d’urgence peut être activé engendrant l'allumage de la myriade d’hologrammes conçus spécialement pour Sinclair, afin de patrouiller dans le casino et les Suites de prestige, exerçant une force létale sur les visiteurs non autorisés pour protéger les clients de l’hôtel sous leur responsabilité.[4][5] L’ensemble du casino était également revêtu d’un métal qui interfère avec les radiodiffusions extérieurs au casino[6]. Ce dispositif a été mis en place pour s'assurer que les fréquences radio de l'intérieur du casino n'interfèrent pas avec la balise holographique de la Villa, ce qui enverrait un signal d’urgence alertant de la présence de Mme Keyes dans le casino.[2]

Après tous ces préparatifs, Sinclair avait omis un paramètre : la complicité de Vera avec le chanteur de cabaret Dean Domino pour briser le cœur de Sinclair et voler le trésor de la Sierra Madre. Domino avait fait appel à son aide pour le casse du millénaire, puis avait fait pression sur elle avec des preuves de sa dépendance au Med-X, ignorant complètement qu’elle en était déjà gravement malade.[7][8] Cette nouvelle a effectivement brisé le cœur de Sinclair le rendant aigri et vengeur, transformant son abri en piège, s’assurant que l’ascenseur ne pouvait plus que descendre vers la chambre forte, et améliorant ses hologrammes de sécurité pour s’assurer que des secours ne viendraient jamais sauver Vera et Domino.[9] Après que Vera ait craqué et tout avoué, Sinclair, craignant d'être allé trop loin, a fait ce qu’il pouvait pour annuler tous ses changements, mais il ne put faire grand-chose et le casino resta un piège mortel. Il est mort dans sa chambre forte, incapable de retourner au casino avec son amour.[2]

Les invités connaîtront un sort similaire, alors que la Grande Guerre se produit à l’extérieur, ils ont été massacrés par la sécurité automatisée, leurs derniers appels à l’aide étant enregistrés par les systèmes. Vera Keyes a plutôt vu sa vie défiler dans sa chambre d’hôtel. Ses derniers mots à Sinclair ont été enregistrés par le système, sa forme holographique et ses derniers mots subsistant comme des fantômes dans les suites de prestige. Elle a choisi de quitter ce monde en utilisant les drogues qui la maintenaient en vie, après avoir écrit ses derniers mots : « Let Go ».

Lorsque la seconde équipe est arrivée en 2281, le casino s'est réveillé une nouvelle fois, sa sécurité automatisée s'est arrêtée tandis que ses autres automates se remettaient en marche. Sa musique préenregistrée et ses fichiers audio ont commencé à être diffusés, bien que sur des équipements maintenant détériorés. Cela s'est avéré gênant, car ces équipiers inopportuns pour le braquage portaient toujours leurs colliers explosifs, qui interféraient avec leur signal à Elijah.[10] Pendant ce temps, les Brumeux se sont rassemblés au casino, pour essayer d'y entrer.

Après que le Courrier ait pu établir une connexion avec l'un des autres étages et accéder à une partie des archives musicales (en raison de leur importance, étant une solution de contournement aux fichiers sonores utilisés dans les systèmes de sécurité), les Brumeux trouvent un moyen d'entrer, et d'autres se rassemblent à mesure que les étages suivants sont reconnectés.[11][12][13][14][15]

Le Nuage[modifier | modifier le wikicode]

Extrait de l'article Nuage · Section histoire · (modifier) · (Qu'est ce que c'est ?)

Réalisé en tant expérience par les cadres du Grand RIEN, le Nuage est un produit de l'usine de Toxines innovantes Z-43 située dans le cratère. Lorsque Frederick Sinclair est venu acheter au Grand RIEN des technologies pour la Sierra Madre, il a inconsciemment signé un marché faustien : En échange des hologrammes et recombinateurs de matière, le Think Tank placerait le Nuage dans la Sierra Madre les visiteurs et habitants comme cobayes dans ses expériences.[2] Sinclair ne voyait probablement aucun autre moyen d'obtenir les technologies dont il avait besoin, car il était déjà au bord de la faillite lorsqu'il a commencé à négocier avec les eux. Bien sûr, il n'a pas été informé qu'il recevrait plus que des prototypes inoffensifs.[16] La Sierra Madre était leur seul terrain d'essai protégé par le Nuage, sanctuarisant tout ce qui s'y trouve.[17]

Le Nuage s'est manifesté pour la première fois lorsque le système de ventilation de la villa s'est arrêté, panne causé par les sa construction bon marché et les pratiques douteuses de M. Yesterday. Les tuyaux ont commencer à fuir, crachant le nuage rouge. Les ouvriers du quartier ont commencé à s'étouffer et à vomir. Hospitalisés à la clinique de la villa, les dommages sur leur santé ont été suffisamment importants pour les placer en arrêt de travail pour de bon.[18]

Pour faire face au problème, Sinclair a renégocié avec les dirigeants du Grand RIEN pour obtenir une autre technologie : Les combinaisons Hazmat à vision nocturne.[2] Considérées comme effrayantes par les équipes de maintenance, elles a permis aux équipes d'explorer le système de ventilation et de tenter, en vain, d'identifier la source du nuage.[19]

Les équipes ont réussi à trouver la source du problème dans le tuyau de ventilation principal. Cependant, de la poussière du Nuage est restées sur les fermetures métalliques des combinaisons, finnisant par les ronger et les coincer.[20] Les membres de l'équipage ont donc abandonné leur travail et se sont dirigés vers la clinique de la villa pour se faire soigner. Pour pouvoir s'en extraire, leur tenue a dû être découpée avec un couteau Cosmic au grand désespoir des médecins car ils n'en possédaient qu'un nombre limité.[21][22]

Cependant, malgré les soucis, le système de ventilation a fini par être remis en état de marche. Lorsque la guerre a éclaté peu de temps après, il a continué à fonctionner pendant quelques années encore, avant de rendre définitivement l'âme. Le Nuage s'est peu à peu infiltré dans la zone, s'échappant des bouches d'aération endommagées, et a fini par recouvrir la totalité du complexe, masquant le soleil.[23][24] Il est devenu le sinistre protecteur de ses secrets. Les équipes de maintenance qui ont enfilé leurs combinaisons de protection et ont tenté de le combattre ont succombé à ses effets, mutant et devenant les violents et sauvages gardiens de la Sierra Madre.[25]

Pendant des siècles, le Nuage a protégé le casino et la villa, tuant les récupérateurs ou les affaiblissant pour qu'ils deviennent les victimes de se habitants, les Brumeux en combinaison Hazmat. Ce n'est qu'au 23e siècle qu'il est redevenu d'importance. Le Père Elijah, un ancien ainé de la Confrérie de l'Acier, a appris son existence par Ulysses. Cela l'a inspiré.[26] Lorsque des échantillons prélevés dans l'air aux abords de la Sierra Madre ont donné des résultats prometteurs, il a constitué un nécessaire de chimique et s'est rendu en personne dans la Madre, pour effectuer des recherches sur place.[27]

Après des recherches plus poussées, Elijah a décidé d'utiliser le Nuage comme une arme de destruction massive, pour effacer le passé. Il a prévu de l'utiliser pour reconquérir le Mojave et détruire la République de Nouvelle Californie. Il prévoit également de l'utiliser comme une technologie offensive, en le lâchant sur le Mojave, l'isolant du reste du monde. Il pourrait ensuite utiliser des fusées REPCONN modifiées et des hologrammes pour repousser la RNC et la Légion de Caesar aux Barrages Hoover notamment.[28][29][30]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  • Sur un mur de la station de patrouille des autoroutes du Nevada, il y'a un graffiti indiquant : « I wish I was at the Sierra Madre », avec un visage triste en pleurs peint à côté. Il n'apparaît que si Dead Money est installé.
  • Sur un panneau publicitaire Corvega en face de la gare ferroviaire jonction 15, il y a un graffiti disant : « Gone to Sierra Madre! ». Tout près, écrit sur le dos d’un panneau pour le Lucky 38 plus près de Sloan, disant « Left my heart in the Sierra Madre ».
  • Dans le bunker abandonné de la Confrérie de l'acier, il y a un graffiti disant « Gone to Sierra Madre » sur le mur de la cabane avant de descendre les escaliers. Il y a également un graffiti « Seera Madre » au-dessus de la première porte du bunker.
  • Dans la station de pompage est, une affiche se trouve sur le mur à côté des casiers avec écrit « Sierra Madre » comportant une femme et « Begin..... Again » (signifiant « Prendre un nouveau départ »[31] selon des textes traduits et officiels). il y'a également deux cartes postales, elles étaient des indices donnés dans le jeu de base avant la sortie de Dead Money.
  • Il y a un poster de la Sierra Madre situé dans les suites Monte Carlo.
  • God dit que l'air de la Sierra Madre a le goût du cuivre, ou de l'or de l'ancien monde.
  • Une fois la quête Déclencher l'événement du gala est terminée, une sirène nucléaire se fera entendre dans la Sierra Madre durant le reste de l'extension.
  • La République de Nouvelle Californie a une récompense militaire nommée l’Étoile de la Sierra Madre.[32]

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

La Sierra Madre apparaît uniquement dans l'extension Dead Money de Fallout: New Vegas, et est mentionnée dans Fallout: New Vegas et Old World Blues.

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Galerie[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. On peut apercevoir le Grand Canyon dans la 3ème et 14ème diapositive de l'introduction de Dead Money
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 « Si j'ai construit cette Villa, ce casino, c'est pour toi. Le monde semblait foncer tête baissée vers la guerre et tout cela faisait partie de mon désir de te protéger. Les emprunts, les fonds que j'ai engloutis dans la construction du casino... »
    Entrées de terminal de la chambre forte; Terminal de contrôle de la chambre forte, Pour Vera Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : le nom « :0 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents.
  3. Elijah : « Réveil. Vous, là-dedans, vous m'entendez ? Fluctuation d'énergie... alimentation d'urgence. Vous y êtes. Bien... J'ai bien cru vous perdre. Malheureusement, vos "amis" sont entrés aussi. Tombés dans les pommes, comme vous. Qu'est-ce qui s'est passé ? La sécurité du casino. Elle détecte tout ce qui est étranger, radioactif, soumet le "visiteur" et le déplace au besoin. Mmh... des interférences des vieux enregistrements... Les gens piégés ici... Couper ce bruit... On dirait que le casino a encore déplacé vos "amis". Ça pourrait être utile. Ou pas. Venaient-ils vous aider ou vous tuer ? En tout cas... Mon signal devrait passer dans les haut-parleurs, maintenant que vous êtes à l'intérieur. Bienvenue à la Sierra Madre, dans toute sa splendeur. Voilà à quoi ressemblait le vieux monde alors que les bombes étaient sur le point de tomber. Regardez bien... Magnifique... mais tout le monde est mort. C'est mieux ainsi. Silencieux. Comme devrait être le Mojave. Bon, le casino dort. Des endroits restent inaccessibles. Nous y entrerons, croyez-moi, il suffit de le réveiller.  »
    (NVDLC01Elijah.txt)
  4. « La sécurité est la préoccupation prioritaire de N.E. Il ne sert à rien de fournir un service que l'on est incapable de protéger et, au cas où la situation mondiale actuelle dégénérerait en hostilités plus étendues, un Émetteur de Diffusion d'Urgence a été intégré à certains émetteurs holographiques de la Sierra Madre. En cas d'attaque nucléaire, les hologrammes défendront leur poste en faisant appel à la force létale afin de protéger les invités et clients dont ils ont la charge. »
    Entrées de terminal de la chambre forte; Contrôle d'hologramme, M. Sinclair - EDU
  5. « Sans l'intervention de Sinclair, il y a longtemps que le projet d'hologrammes aurait été mis au rancart. En plus de la technologie des distributeurs qu'il demande pour la Sierra Madre, il a suggéré aux cadres du Grand RIEN d'utiliser les hologrammes pour la défense (?). C'est quelque chose qui devrait être approuvé par N.E. ; je ne peux même pas imaginer ce que ça coûterait de les transformer en autre chose que des agents d'accueil doublés de caméras ambulantes. Et pourquoi ? Ça ne fait pas bien longtemps, et je déteste déjà passer mes journées avec ces fantômes qui déambulent dans l'usine. Je préfèrerais qu'on se serve de l'argent de la recherche pour améliorer les capteurs panoramiques ou mettre à niveau les émetteurs. »
    Entrées de terminal de la chambre forte; Bon de commande : Hologrammes
  6. Elijah : «  ... Le casino s'est réveillé, il s'intéresse à nous. Bien. Je me demande ce qui est arrivé à votre équipe. On dirait qu'elle a rejoint d'autres niveaux. Intéressant, c'est peut-être pour que... Mmh... Peut-être le casino a-t-il reconnu certaines personnes... une ressemblance physique ou vocale suffisante pour les affecter à leur étage. Nous verrons. J'avais espéré qu'une fois le courant rétabli, les systèmes se réveilleraient tous... en particulier les archives sonores. Mais non... Les colliers de vos équipiers, à chaque étage, interfèrent avec les systèmes. Ce sont les filtres à bruit blanc intégrés... Ils bloquent les haut-parleurs du casino, la musique. Vous allez devoir réétalonner ou détruire chaque collier. Pour ça, il faudra vous approcher, réinitialiser le signal ou leur faire sauter la tête. Je vous laisse choisir. Ma préférence ? Finissez-en avec eux. Ils ne nous servent à rien. Après tout, les tuer maintenant est sans danger, si vous faites vite. Vous voyez, les colliers ne marchent pas dans la Sierra Madre. Enfin, entre étages. Sinon, je déclencherais les colliers pour en finir. Alors, trouvez-les, occupez-vous d'eux tant que vous pouvez faire vite et quittez l'étage après les avoir tués. Les étages... le revêtement interfère avec la fréquence des colliers. Alors, si vous les tuez, vous devriez avoir le temps de filer. J'ignore combien de temps, au juste. Ça risque de varier. Plus, moins, peu importe. Ce qu'il nous faut est au sous-sol. Il faut d'abord monter au sommet avant de redescendre. Après avoir pris soin de votre équipe aux autres étages. »
    (NVDLC01Elijah.txt)
  7. Preuve du chantage de Dean Domino
  8. « Miss Keyes s'est présentée aujourd'hui (sans Sinclair), escortée par M. Domino. Il m'a expliqué que Miss Keyes souffrait d'une angine et a demandé si l'Auto-Doc pourrait être utile. Je lui ai parlé de l'Auto-Doc de la Sierra Madre. Il a dit qu'il ne voulait pas "alarmer" Sinclair.
    J'ai effectué quelques examens. La voix de Miss Keyes ne présente aucun problème, son extinction de voix reflète surtout un usage immodéré de Méd-X. Lorsque j'ai tenté de lui en parler, M. Domino est intervenu. Je l'ai averti du fait qu'une trop grande consommation de cette substance pouvait rendre le sujet comateux, et Domino a ri. J'ai perdu mon calme et il a dit qu'ils reviendraient quand je serais dans de "meilleures dispositions". Ce type est méprisable... »
    Entrées de terminal de la clinique; Agenda des rendez-vous
  9. Entrées de terminal de la chambre forte; Comptes personnels de Sinclair, Oui
  10. Elijah : « Vous l'avez réveillé, bien. Fréquences d'émetteur... Éclairage partout... Saletés d'enregistrements... Des échos morts sur les fréquences... La sécurité du casino se désactive... Lancement des programmes de vente et de jeu au fond. Il reste peut-être quelque chose à vendre. La sécurité désactivée, quelque chose peut peut-être vous aider... Jetez un oeil, allez à la réception et nous nous occuperons de vos... amis. »
    (NVDLC01Elijah.txt)
  11. Elijah : « Vous avez réactivé un des étages, bien... Accès aux archives musicales. Encore deux. Oh, il semble que des importuns soient entrés dans le casino... les habitants de la Villa qui frappaient à la porte, ils ont réussi à entrer. Occupez-vous d'eux. Et n'essayez pas de filer ou je laisserai le collier faire son office. »
    (NVDLC01Elijah.txt)
  12. Elijah : « Un autre fragment, bien. On a presque tout ce qu'il fallait récupérer dans les archives musicales. Lorsque vous aurez le dernier fragment, vous pourrez relier les archives au terminal du niveau principal.  »
    (NVDLC01Elijah.txt)
  13. Elijah : « Vous avez le dernier fragment dont j'avais besoin. Maintenant... Rejoignez le terminal de la réception principale et reconstituez la séquence musicale. »
    (NVDLC01Elijah.txt)
  14. Elijah : « Maintenant, retour aux Suites. Et la musique servira de sésame. »
    (NVDLC01Elijah.txt)
  15. Christine Royce : « Si vous êtes qui je pense, ici Christine, sur pied. Dans une chambre d'hôtel de l'Ancien monde, on dirait. Classe, deux pièces. Issue verrouillée. Activation de sécurité holographique. Sécurité holographique à l'étage. Un peu vieillotte, acquisition primitive par champ de vision. Le truc habituel. »
    (VMS18Marjorie.txt)
  16. « Sinclair m'a donné les fonds. De ce que je peux voir, non seulement il est prêt à faire faillite pour ces dispositifs, mais il a conclu un marché avec les cadres du Grand RIEN et va les laisser transformer la Villa en laboratoire pour ces prototypes soi-disant inoffensifs. J'ai déjà vu les cadres du Grand RIEN faire la même chose à d'autres villes isolées (le Centre de recherche météorologiques de Hopeville, au nord), et tout le processus qui a suivi. Ça, c'était pas dans mon contrat. »
    (Entrées de terminal du centre de recherche Y-0; Terminal, Rapport sur le financement)
  17. Le Courrier : « Je ne comprends pas comment un casino de l'ancien monde peut vous y aider. »
    Elijah : « Je n'avais jamais rien vu qui ressemble au Nuage. Sa proximité avec la Sierra Madre n'est pas une coïncidence. Pour l'instant, il protège le casino, le préserve. Il peut permettre de préserver d'autres reliques du vieux monde. Et de les purifier. Et côté technologies holographiques, il n'y en avait pas dans le Grand Rien. Seule la Sierra Madre a des hologrammes fonctionnant... convenablement. »
    (NVDLC01Elijah.txt)
  18. « La ventilation est complètement pourrie, ce qui promet d'être un problème en été. Les tuyaux se sont mis à refouler, les salles ont commencé à cracher ce nuage de poussière aussi rouge que de la rouille (Dieu seul sait ce que ça peut-être !) et les gars se sont mis à suffoquer et à gerber. On aurait dit une fumigation pour cafards, sauf que les cafards, c'était nous. On a emmené les gars à la clinique qui leur a donné un arrêt de travail. M. Yesterday a dit qu'il ne pouvait pas justifier le versement de leur salaire, mais qu'il verrait ce qu'il pourrait faire "en perruque". J'ai l'impression qu'il va leur filer des médocs ou de la dope, plus quelques billets verts pour qu'ils la bouclent. »
    (Entrées de terminal du poste électrique de Puesta del Sol; Terminal, Compte rendu d'état)
  19. « Les nouvelles tenues chimiques sont arrivées aujourd'hui, alors on devrait pouvoir jeter un oeil aux salles de ventilation pour découvrir comment ce cocktail de gaz s'est formé. Ces tenues sont assez effrayantes, on a du mal à se faire entendre quand on est à l'intérieur, alors il faut parler par gestes. Au moins, maintenant, on va pouvoir examiner les salles et les canalisations de ventilation.
    Mais ce gaz m'inquiète. Les gars ont salement morflé. Si les salles recommencent à refouler, je n'ai pas envie de voir ce qui va se passer dans la Villa... »
    (Entrées de terminal du poste électrique de Puesta del Sol; Terminal, Compte rendu d'entretien)
  20. « Identifier le problème n'a pas été très long. En suivant la canalisation principale, on a trouvé des traces du gaz : heureusement, pas le truc rouge de l'autre fois. Le souci, c'est que malgré l'étanchéifiant, il continue à pénétrer dans la tenue. En fait, le gaz ronge le métal des fermoirs de la tenue. Non seulement un des gars y a été exposé, mais tous ceux qui sont descendus là-bas se sont retrouvés coincés dans leur tenue. »
    (Entrées de terminal du poste électrique de Puesta del Sol; Terminal, Compte rendu d'état)
  21. « Évidemment, les toubibs de la clinique ont été furieux, mais on n'avait pas le choix si on voulait obtenir des soins après cette affaire de gaz. Alors, on a découpé sa tenue avec un de ces couteaux à steak de surplus (ces trucs sont capables de découper un os comme si c'était du filet). Le reste d'entre nous a essayé de forcer les fermoirs des tenues, mais on a fini par devoir y aller au couteau, nous aussi.
    J'ai hâte que ce chantier se termine et qu'on laisse la Villa s'écrouler. De toute manière, ils seront trop occupés par le casino. »
    (Entrées de terminal du poste électrique de Puesta del Sol; Terminal, Dégâts aux tenues)
  22. « Les tenues chimiques sont arrivées aujourd'hui. Elles sont encombrantes. Elles entravent les mouvements et rendent toute communication difficile. Après en avoir passé une, j'ai eu du mal à en ouvrir les fermoirs, j'ai dû demander à quelqu'un de m'aider à en sortir. J'ai dit à l'équipe du chantier de les garder sous la main lorsqu'ils travaillent dans le poste électrique et d'y faire attention, parce que nous n'en avons pas beaucoup.
    J'ai demandé à Sinclair d'en commander d'autres en cas de fuite dans la Villa et préparé une estimation du coût d'une autre fuite de gaz pour appuyer ma demande. Ça a été inutile, il a accepté sur-le-champ, puis m'a demandé d'examiner les ouvriers pour m'assurer qu'ils allaient bien. »
    (Entrées de terminal de la clinique de la Villa; Terminal, Tenues de sécurité)
  23. Le Courrier : « Parlez-moi du Nuage. »
    Dean Domino : « Le Nuage ? Il est arrivé après la chute des bombes. Je crois. Je m'habituais tant qu'il s'agissait de petites doses. Là, il recouvre tout la ville. D'année en année, il s'élevait de la Sierra Madre, jusqu'à ce qu'il finisse par recouvrir le soleil. Je n'ai pas vu le ciel depuis. Il n'a pas l'air de gêner les Brumeux. Mais ils voient mal à travers. Il m'est arrivé de me servir du Nuage pour me planquer. Dans les cas désespérés. »
    (NVDLC01Dean.txt)
  24. Dean Domino : « Le Nuage n'a pas toujours été là. Il a grossi pendant des années, sans une voiture ni une usine.  »
    (NVDLC01Dean.txt)
  25. « Aussi pourries que puissent être les poutrelles de la plupart de ces bâtiments, le système de ventilation est pire et les problèmes rencontrés à la Puesta... Évidemment, si on tient compte de nos bonus, ça va, mais nettement moins quand les ouvriers toussent à en crever. Je n'ai pas envie de voir ce que crachera cet endroit si on laisse le système de ventilation s'époumoner, on va avoir un autre Greener Pastures sur les bras, avec la pile de cadavres qui va avec. »
    (Entrées de terminal de Salida del Sol; Terminal, Infrastructure)
  26. « Aucun signe du Courrier. S'il reste hors de mon chemin, je ferai la même chose. J'ai réfléchi à cette "Sierra Madre" dont il a parlé... si ce qu'il dit est vrai, je n'ai qu'à trouver la fréquence radio du casino pour le retrouver. Pas besoin de son aide. Si les hologrammes et les gaz toxiques y sont toujours préservés, ça sera sûrement plus facile de les étudier sur place, sans robot dans les pattes. Et ces distributeurs... ils peuvent peut-être servir à quelque chose aussi. »
    (Entrées de terminal de Little Yangtze; Terminal de Little Yangtze, Journal d'Elijah- Jour 3)
  27. «  »
    (Entrées de terminal du bunker abandonné de la Confrérie de l'acier; Terminal, Accès à l'entrée scientifique 112...)
  28. « Au cours des années qui suivirent, la légende de la Sierra Madre s'estompa et la ville ne reçut pas... d'autres visiteurs. Des années plus tard, quand un mystérieux nuage rouge sang traversa le Mojave pour se diriger vers la République, personne ne sut d'où il venait. Seulement qu'il apportait la mort dans son sillage. Les tentatives visant à rechercher son origine échouèrent. Le Mojave devint inaccessible. À travers le Nuage, on a pu voir des lueurs provenant d'HELIOS One. On a parlé de fantômes invulnérables aux tirs, frappant tous ceux qu'ils voyaient à l'aide de faisceaux de lumière. L'histoire du Mojave s'acheva quand une fusée de REPCONN modifiée frappa le barrage Hoover, libérant un nuage rouge sang létal. Toutes les tentatives d'entrer dans le Nuage et de reprendre le barrage échouèrent. La Légion et la RNC l'évacuèrent, déclarant l'endroit maudit. Dans les années qui suivirent, des fragments du Nuage dérivèrent vers les terres de la RNC, tuant des localités entières. Seules deux personnes restèrent en vie au cœur du Nuage, à la Sierra Madre, attendant le nouveau départ de leur monde. »
    (Fin alternative de Dead Money dans laquelle Elijah arrive à ses fins)
  29. Le Courrier : « Ça, je dois le reconnaître. »
    Elijah : « Des sources de vivres, de médicaments, de munitions... De quoi fabriquer d'autres colliers, imprimer de la monnaie. Construire une nation. Le Nuage me permet de faire table rase. Les colliers assurent la coopération, les hologrammes, la défense, les distributeurs... tout le reste. En utilisant à bon escient ses technologies, la Sierra Madre peut détruire des nations... et en construire. »
    (NVDLC01Elijah.txt)
  30. Le Courrier : « Vous voulez attaquer la RNC ? La RNC entière ? »
    Elijah : « L'attaquer ? Non, pas l'attaquer. Faire table rase. Rendre au Mojave son état normal : libre de l'homme. J'enverrai le Nuage, les hologrammes. Apporter la ruine jusqu'à ce que je sois de nouveau le seul au sommet de la tour d'HELIOS One. Je plongerai le barrage Hoover dans le Nuage, le soleil fondra sur lui, j'aurai derrière moi les fantômes du vieux monde. Rien que des hologrammes. Je les tuerai jusqu'à ce qu'il n'y ait plus que moi dans un monde de silence. Dans un monde différent de ce qui s'est passé à HELIOS One. »
    (VMS18Marjorie.txt)
  31. Chanson de Vera Keyes - "Prendre un nouveau départ"
    (en) : Vera Keyes' "Begin Again" song
  32. Président Kimball : « Soldat de 1e classe Jeremy Watson, au nom du sénat et du peuple de la République de Nouvelle Californie, j'ai l'honneur de vous remettre l'Étoile de la Sierra Madre. »
    (VHDKimball.txt)
  33. Joshua Sawyer en fevrier 2012 - sur le forum formspring.me (en) (archive)
  34. Portfolio de James Garcia (en)
  35. Histoire d'Abbot Kinney et l'hôtel villa Sierra Madre - (eastofallen.blogspot.com) (en)

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]