Cassandra Moore

De Les Archives de Vault-Tec
Révision datée du 21 janvier 2023 à 17:10 par Kharmitch (discussion | contributions) (Remplacement de texte : « \|( ?)(editor|geck){1}( ?)id » par « |editorid »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Azedar (lui écrire) travaille en ce moment même sur cet article ou cette section.

Merci de le contacter sur sa page de discussion avant de modifier l'article. Sans réponse de sa part 72 heures après votre demande, vous êtes autorisé à modifier la page.

Cassandra Moore
Apparence
Espèce
Humain
Genre
Femme
Style de cheveux
Court
Couleur de cheveux
Roux/châtain clair
Couleur des yeux
Bleux
Biographie
Localisation
Bureau du barrage Hoover
Affiliation
Rôle

Commandant de la garnison du barrage Hoover

Ranger (anciennement)
Rang

Colonel

Brigadier général
Statistiques
SPECIAL
Technique
Form ID
001206fc
Acteur anglais
Kristen Potter

« Oh, ça a des avantages, c'est sûr. Je suis libre d'organiser les choses à ma façon dans leur globalité, et je n'ai plus à accepter les divergences. Les rares personnes ayant des postes leur permettant de contrecarrer mes ordres ne s'intéressent qu'aux résultats et de ce côté-là, ils sont comblés. »

Le colonel Cassandra Moore est le commandant en chef des forces de la RNC stationnées au barrage Hoover en 2281.[1]

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Moore s'est portée volontaire pour l'armée de la RNC à l'âge de 16 ans. Malgré les regards étranges qu'elle a rencontré à ses débuts, Moore a obtenu les meilleures notes lors de sa formation et a reçu son premier commandement à l'âge de 17 ans. Elle participe, au cours de cette période, à des opérations contre divers gangs qui sévissent sur le territoire de la RNC, aiguisant ses compétences sur les Jackals et Vipers, ainsi que sur les restes de la Confrérie de l'Acier en Californie, durant près de quatre ans.[2] Depuis, Moore est largement considérée comme l'un des officiers les plus compétents et les plus accomplis de l'armée de Nouvelle Californie. C'est également une conservatrice notoire en matière militaire, privilégiant la force et la détermination à la ruse et la diplomatie. Le chef Hanlon, lui-même, dit d'elle qu'elle est « plus douée pour envoyer les gens dans la tombe que pour s'en faire des amis ».[3][4]

Finalement, elle a été invitée à rejoindre les Rangers de la République de Nouvelle Californie et considère les années passées dans leurs rangs comme étant les meilleures années de sa vie, car elle avait le sentiment de participer à quelque chose d'important tout en ayant la liberté d'agir comme elle l'entendait. Cependant, elle fut forcée de quitter les Rangers à la suite d'une grave blessure.[3][4] Bien qu'elle ait ensuite été promue colonel, un travail moins exigeant physiquement et avec plus de responsabilités, ces moments passés sur le terrain lui manquent terriblement, la poussant à avouer n'avoir jamais aimé devoir commander depuis un bureau.[3][5]

Moore n'est cependant pas complètement amer ; elle reconnaît que détenir un rang élevé signifie avoir la chance d'avoir une influence beaucoup plus large sur les événements qu'elle n'aurait jamais pu avoir en tant qu'officier subalterne. Elle considère le fait d'avoir le pouvoir de faire faire les choses à sa manière, sans avoir à tolérer les désaccords, comme une chance et un avantage. [6] Son style autoritaire se traduit généralement par la destruction totale des terres et le salage des champs, comme le dit le chef Hanlon.[4]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le Courrier : « C'est vous qui commandez les forces de la RNC dans la région ? »
    Cassandra Moore : « Je commande la garnison en place au barrage, oui, mais techniquement, c'est le colonel Hsu à McCarran qui est responsable de ces troupes. »
    (Dialogue de Cassandra Moore)
  2. Soldat de la RNC : « Le colonel Moore a survécu à quatre déploiements contre la Confrérie, dans l'ouest. Si quelqu'un est capable d'affronter la Légion, c'est elle. »
    « Il paraît que le colonel Moore s'est fait éjecter du Gomorrah et que depuis, elle en veut à l'Omerta. »
    « Ça m'étonne que le colonel Moore ait accepté l'aide de la Confrérie. Il paraît qu'elle a perdu pas mal d'hommes contre eux, dans l'ouest. »
    « Bon sang, j'en peux plus. Moore nous fait enchaîner exercice sur exercice. »
    (Dialogue de soldat de la RNC)
  3. 3,0 3,1 et 3,2 Le Courrier : « Comment êtes-vous devenue colonel de la RNC ? »
    Cassandra Moore : « Je me suis engagée très jeune. J'avais à peine seize ans quand je suis partie de chez moi. Je me suis tout de suite portée volontaire. J'ai eu droit à quelques regards en coin au début, mais ça a cessé quand on a eu les notes des entraînements. J'étais officier à dix-sept ans. Quelques années plus tard, mon escouade a participé à l'éradication de quelques raiders, et un jour, on m'a invitée à rejoindre les Rangers. Ce furent les plus belles années de ma vie. J'étais vraiment utile, et je gérais les choses comme je l'entendais. Puis j'ai été blessée. Tout le monde m'a soutenu. J'ai été promue colonel et on m'a donné plus de responsabilités, mais c'en était fini de mes jours chez les Rangers. »
    (Dialogue de Cassandra Moore)
  4. 4,0 4,1 et 4,2 Le Courrier : « La "manière" du colonel Moore ? »
    Hanlon : « Le colonel est un chef efficace et figure parmi les meilleurs. C'est face aux Vipères et aux vieux Chacals qu'elle s'est fait les griffes. Elle a aussi fait quatre périodes contre la Confrérie. Elle a aussi fait quatre périodes contre la Confrérie. C'est une ex-Ranger, mais elle a dû partir à cause d'une blessure. C'est hélas souvent le cas. Elle est plus douée pour envoyer les gens dans la tombe que pour s'en faire des amis. Elle est du genre "on rase tout et on sale les champs". »
    (Dialogue de Hanlon)
  5. Le Courrier : « On dirait que ça vous manque. »
    Cassandra Moore : « C'est vrai, parfois. Il y a des jours où je donnerais n'importe quoi pour être dehors, à placer des explosifs et à mitrailler des tirs de barrage. Mais voilà, je suis coincée dans ce même bureau qui sent le renfermé, jour après jour, pendant que d'autres ont la chance d'être sur le terrain. Allez, arrêtons de parler du passé. Vous aviez d'autres questions ? »
    (Dialogue de Cassandra Moore)
  6. Le Courrier : « Il vaut mieux commander. »
    Cassandra Moore : « Oh, ça a des avantages, c'est sûr. Je suis libre d'organiser les choses à ma façon dans leur globalité, et je n'ai plus à accepter les divergences. Les rares personnes ayant des postes leur permettant de contrecarrer mes ordres ne s'intéressent qu'aux résultats et de ce côté-là, ils sont comblés. »
    (Dialogue de Cassandra Moore)