Annexion du Canada par les États-Unis

De Les Archives de Vault-Tec
Annexion du Canada par les États-Unis
FO3 loading capitalpost3.jpg
Informations générales
Date
Du 3 juin 2072 à 2077
Lieu
Issue
  • Le Canada cesse d'exister en tant qu'entité souveraine
  • Les provinces canadiennes deviennent des territoires américains
Belligérants
Commandants
Forces en présence
Forces armées canadiennes
Mouvements de résistance canadiens
Évènements associés
Partie de
Connexe

« Vous savez ce qui a empêché les Rouges de débouler au centre de Juneau ? Les soldats américains, un point c'est tout. Et maintenant, il faudrait qu'on risque de voir l'oléoduc tomber aux mains d'autres gens, Chinois, habitants de l'Alaska ou je ne sais qui encore ? Pas question. Dès aujourd'hui, les troupes des États-Unis entament une appropriation complète de tous les moyens et ressources du Canada. La petite Amérique nous appartient. Et, disons-le clairement, ce n'est pas nouveau... »

— Général Buzz Babcock

L'annexion du Canada par les États-Unis se produit alors que les États-Unis érodent progressivement la souveraineté du Canada, incorporant finalement les provinces canadiennes en tant que territoires américains de 2072 à 2077[1][Hors-jeu 1].

Déroulé des événements[modifier | modifier le wikicode]

Annexion du Canada[modifier | modifier le wikicode]

Le processus d'annexion du Canada débute en 2059, lorsque la ligne de front d'Anchorage est établie par les États-Unis sur le territoire alaskien, pour protéger leurs ressources naturelles, et plus particulièrement leurs champs de pétrole brut, de la République populaire de Chine. Étant donné que des parties du pipeline d'Alaska traversent le territoire canadien, le gouvernement américain utilise ce fait afin de pouvoir faire pression sur les autorités canadiennes pour qu'elles autorisent les unités militaires américaines à stationner près de ce dernier et d'en assurer la sécurité[Hors-jeu 2].

Suite à l'invasion chinoise de l'Alaska en 2066, la présence militaire des États-Unis au Canada se fait de plus en plus grande et aggrave les tensions déjà existantes entre les deux pays jusqu'à ce que des émeutes finissent par éclater[Hors-jeu 3]. Toutefois, l'armée américaine ne limite pas seulement ses activités au Canada à la simple surveillance du pipeline. Malgré les protestations canadiennes, les ressources naturelles du pays sont en effet exploitées et étirées jusqu'au point de rupture pour soutenir l'effort de guerre américain. En 2069, le Canada devient même la Petite Amérique dans l'esprit des Américains, avec de vastes étendues de forêts à jamais disparues[Hors-jeu 4].

Révolte canadienne[modifier | modifier le wikicode]

Le point de rupture survient en 2072 lorsque les États-Unis intensifient leur exploitation des ressources canadiennes et que les Canadiens commencent à descendre en masse dans la rue. Des manifestations et des émeutes éclatent alors dans plusieurs villes canadiennes, tandis qu'une tentative de sabotage du pipeline d'Alaska par des forces inconnues est déjouée, fournissant ainsi au gouvernement américain l'excuse qu'il lui manque pour annexer officiellement le Canada[1][Hors-jeu 5].

Répression américaine[modifier | modifier le wikicode]

Exécution sommaire d'un soldat canadien retransmise à la télévision américaine

Malheureusement, à mesure que les manifestations se multiplient et que les émeutes s'intensifient, la répression américaine en fait de même. Lorsque des images montrant des atrocités commises sur des soldats et civils canadiens par l'U.S. Army sont diffusées à la télévision américaines, celles-ci déclenchent de nombreux troubles et protestations de la part du public américain. Bien que l'armée canadienne soit suffisamment bien équipée et entraînée pour dissuader les États-Unis d'attaquer (le pays devant déjà faire face à la puissante armée chinoise), cela n'empêche pas l'armée américaine d'envahir le Canada, les ressources canadiennes étant plus qu'indispensables au maintien de l'effort de guerre américain[Hors-jeu 6].

Dans une déclaration à la presse, le général Buzz Babcock, commandant en chef des forces américaines au Canada, cite les problèmes de sécurité comme étant la principale raison de l'annexion. Il déclare également que le Canada (« Little America ») a toujours été la propriété des États-Unis et que l'armée américaine annoncait l'annexion officielle du pays le 3 juin 2072[1][Hors-jeu 1].

Guerre américano-canadienne[modifier | modifier le wikicode]

En 2077, lorsque l'annexion du Canada est terminée, ce dernier cesse d'exister en tant que nation. Les provinces occupées par l'armée américaine deviennent des territoires américains, restant sous son contrôle politique et militaire des États-Unis, et non un État ou un Commonwealth à part entière[2]. En réponse aux violences qui s'intensifient, des détachements de sécurité équipés d'armures assistées sont envoyés par les États-Unis pour réprimer une bonne fois pour toute la population canadienne et tous les mouvements de résistance[3]. Les manifestants, les émeutiers et les membres de la résistance sont abattus à vue, parfois même exécutés devant la caméra[3].

Même parmi les militaires américains, l'annexion du Canada suscite des réactions très mitigées. Pour certains, l'acte est même considéré comme criminel[4]. Conséquence de quoi, une guerre est déclarée entre les armées canadiennes et américaines, faisant du Yukon l'un des nombreux fronts de la guerre des Ressources, aux côtés de celui d'Anchorage[5]. Malgré le tollé provoqué par cette annexion, le service propagande de l'U.S. Army prend les devants en décrivant l'annexion comme une « libération », notamment à l'aide de bandes dessinées telles que Récits du front et de dessins animés comme Les as de l'armure et la Patrouille Puissance qui défendent les forces d'occupation américaines tout en vilipendant la résistance canadienne. Par exemple, les méchants « robots voyous » des Yukon Five du jeu de société Les as de l'armure sont explicitement décrits comme faisant partie des « insurgés du Yukon ». De plus, Vault-Tec cherche de son côté à miser sur l'annexion lorsqu'ils commencent à construire et à proposer des Abris disponibles au « Canada nouvellement annexé »[6].

Galerie[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Entrées de terminal du Capitol Post ; Meilleurs récits du Capital Post - 3 juin 2072, Les États-Unis annexent le Canada !
  2. Fusil du survivaliste sur lequel est inscrit : « Lone Branch Arsenal Ontario, Territoire des États-Unis »
  3. 3,0 et 3,1 Un dissident canadien en armure de combat est abattu par deux soldats américains en armure assistée dans l'intro de Fallout.
  4. Année : 2100 (holodisque)
  5. Dick Richardson : « Un peu d'histoire... Il y a eu une grande guerre bien avant notre naissance. Nos braves soldats se sont battus du Yukon au Yangtze. »
    L'Être Élu : « Ouais, j'suis au courant. La suite. »
    Dick Richardson : « On gagnait, en plus. Puis, il y a eu ces fichus Rouges. On n'a eu à peine le temps de récupérer nos hélicos. »
    L'Être Élu : « On dirait que ça ne nous a pas servi à grand-chose. »
    Dick Richardson : « En fait, non. Mais, ça a au moins eu le mérite de renvoyer le péril Rouge à l'âge de pierre. »
    L'Être Élu : « Et nous avec. »
    (Qhprzrch.msg)
  6. Lettre de Vault-Tec

Hors-jeu[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 et 1,1 Guide de stratégie officiel Fallout 3 Édition Game Of The Year p. 43 (traduit de l'anglais) : « Armée chinoise (Simulation) / Armée américaine (Simulation) :
    Avec la détérioration des relations entre les États-Unis et la Chine, une présence militaire en Alaska fut mis en place pour empêcher une éventuelle invasion chinoise via le détroit de Béring. Avec des réserves de pétrole de plus en plus rares, un dernier gisement sous-marin situé sous l'océan Pacifique fut revendiqué par la Chine avant d'être prétendument saboté par des agents spéciaux américains. En 2077, sous le commandement du général Jingwei, l'armée chinoise prit le contrôle de l'oléoduc et des réserves d'Alaska. En réponse, les Américains lancèrent l'opération "Récupération de l'Alaska" (2067-2077).
    Sous la direction du général Constantine Chase, l'armée américaine se battit avec acharnement sur la ligne de front d'Anchorage avant que Chase ne commence à déployer des unités d'armures assistées spécialisées afin de repousser les Chinois hors de l'Alaska. Ces armures furent améliorées au fur et à mesure que le conflit s'éternisait et que le pipeline Trans-Alaskien était récupéré. Avec autant de ressources américaines transitant par le Canada, des tensions diplomatiques finirent par éclater entre le Canada et les États-Unis. L'attaque du pipeline par les forces canadiennes, offrit aux États-Unis l'excuse parfaite pour annexer le pays
    Une combinaison de mauvais temps, de bombardements américains constants et de guerre des tranchées, ainsi que les attaques d'unités américaines en armure assistée, affaiblirent considérablement les lignes d'approvisionnement chinoises, à tel point qu'elles finirent pas tomber. Début 2077, la ville d'Anchorage est enfin libérée, les Chinois sont éliminés jusqu'au dernier et l'opération est considérée comme un succès. Un mémorial commémoratif fut érigé à Washington, D.C., en l'honneur des soldats qui ont combattu et péri pour préserver les intérêts américains. Les affrontements entre l'U.S. Army et plusieurs poches de combattants de la liberté canadiens se poursuivirent tout au long de l'année 2077, et ce jusqu'à ce que la Grande Guerre y mette un terme. »
  2. Bible de Fallout : « 2059 : Alors que la ligne de front d'Anchorage est établie, les États-Unis en profitent pour augmenter leur présence militaire en Alaska afin de protéger leurs intérêts pétroliers. Des tensions éclatent alors entre le Canada et les États-Unis, car ces derniers tentent de faire pression sur le Canada pour qu'il permette aux unités militaires américaines de stationner sur le territoire canadien et de garder le pipeline d'Alaska. »
  3. Bible de Fallout : « 2072 La demande croissante des États-Unis pour les ressources canadiennes provoque des protestations et des émeutes dans plusieurs villes canadiennes. Une tentative de sabotage du pipeline d'Alaska est tout ce dont l'armée a besoin comme excuse pour commencer l'annexion du Canada qui, en fait, avait déjà commencé en 2067. »
  4. Bible de Fallout : « 2069 Le Canada commence à ressentir la pression de l'armée américaine alors que les États-Unis puisent dans les ressources canadiennes pour soutenir leur effort de guerre. De vastes étendues de terres boisées sont détruites et d'autres ressources canadiennes sont si exploitées par les États-Unis que le Canada est surnommé "la Petite Amérique", tandis que les protestations canadiennes sont tout bonnement ignorées. »
  5. Bible de Fallout : « 2072 La demande croissante des États-Unis pour l'exploitation des ressources canadiennes provoque de nombreuses protestations et émeutes dans plusieurs villes canadiennes. Une tentative de sabotage du pipeline d'Alaska est tout ce dont l'armée a besoin comme excuse pour commencer son annexion du Canada. »
  6. Bible de Fallout : « Janvier 2076 L'annexion du Canada par les États-Unis est terminée. Des manifestants et émeutiers canadiens sont abattus à vue, tandis que le pipeline d'Alaska grouille d'unités militaires américaines. Des images montrant des atrocités parviennent jusqu'aux États-Unis et provoquent de nouveaux troubles et protestations de la part du peuple américain. »